Conseils destinés aux journalistes

  • La presse peut jouer un rôle important dans la prévention des violences entre partenaires. Elle peut indirectement contribuer à une plus grande sécurité pour les victimes.
  • Les journalistes doivent faire preuve d’une certaine réserve lors de la publication ou diffusion des noms et des données qui peuvent mener à une identification des personnes impliquées. Ils doivent en permanence se demander dans quelle mesure ces données sont utiles pour le public. La notoriété, la position sociale des victimes ou auteurs peuvent en justifier l’identification.
  • Lors de leur recherche d’informations, les journalistes ne doivent exercer aucune pression sur les victimes ou leur entourage. Il est  très dommageable pour elles de les intimider et de les importuner.
  • Les journalistes doivent veiller à ce que le reportage ne traumatise pas les victimes une nouvelles fois. Quelques conseils pratiques pour éviter cela: croisez différentes sources, utilisez un langage clair, délimitez votre champ d’investigation et utilisez des récits positifs qui mettent en évidence la force et le courage de la victime et les démarches entreprises pour s’en sortir.